Edito du maire

Chers administrés,

Le conseil municipal vient d’adopter le budget primitif 2018, sur ma proposition la commission finances suivie du conseil municipal ont entériné l’augmentation des taxes de 5 %.

Pourquoi une telle augmentation ?

Ces dernières années, nous avons vu fondre notre dotation globale de fonctionnement -65% en 5 ans. Aujourd’hui, elle s’établit à tout juste 20000 €. Notre DGF  a toujours été écrêtée car notre potentiel fiscal est trop bas par rapport à la strate communale de référence. En d’autres termes, notre fiscalité est trop basse. Ces 5% d’augmentation compensent simplement la perte de DGF des deux dernières années. Nous n’avons pas beaucoup de marge de manœuvre pour investir, nous pouvons agir sur deux leviers, les taxes et les économies de fonctionnement.

Le premier levier est activé, le deuxième est en cours de matérialisation. Un agent technique a demandé sa mutation, nous avons décidé de ne pas le remplacer poste pour poste, mais plutôt de nous adapter aux besoins ponctuellement en faisant appel à une société de réinsertion par le travail. Du côté secrétariat là aussi du changement, après le départ d’Anne-Marie BOURGEOT nous avions décidé d’embaucher Mme Sophie CARRE, celle-ci doit nous quitter au mois de juillet, suite à la mutation tout à fait imprévue de son époux. Pour la remplacer, Mme RUESCH Laura agent du patrimoine (médiathécaire) a postulé au poste de secrétaire de mairie, elle est actuellement en formation. Le poste d’agent du patrimoine laissé libre ne sera pas pourvu.

Les travaux de l’ancienne Mairie/Ecole sont enfin terminés. L’appel d’offres pour la construction de deux terrains de tennis est lancé, ouverture des plis prévus le 14 mai 2018. Concernant le projet City-stade, les demandes de subventions sont en-cours avec des retours favorables celui du Centre National pour le Développement du Sport (CNDS), le dossier est recevable et en-cours d’étude dans les commissions de l’état au titre de la Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux (DETR) et de la région Bourgogne-Franche-Comté. Cette année nous allons encore investir pour l’entretien du patrimoine notamment à l’école élémentaire, après l’extérieur au tour de l’intérieur.

L’investissement c’est le nerf de l’économie, continuons à investir pour l’avenir.

Le Maire